W1siziisijiwmtkvmdmvmtqvmtavmtevntmvmzeyl2hpc3rvcnkuanbnil0swyjwiiwidgh1bwiilciymdawedy0mcmixv0

SAP: l’historique

SAP est désormais connu comme le leader du marché des systèmes de planification des ressources d’entreprise (ERP). Avec 33 500 clients répartis dans 180 pays, le système ERP SAP est au cœur de nombreuses organisations. Mais comment arrive-t-on en tant qu’entreprise à de tels chiffres ? Pour répondre à cette question, il nous faut nous pencher sur l’historique de SAP.

1972 – 1976 : IBM perd cinq collaborateurs

En 1972, cinq développeurs de chez IBM décident de quitter leur emploi et de lancer ensemble une nouvelle entreprise. À cette époque, ils avaient déjà l’idée d’un logiciel normalisé, mais ils n’avaient pas trouvé d’écho qui leur aurait permis de la réaliser au sein d’IBM. Mais ceci ne les a en rien freinés dans leur élan pour développer ce logiciel. Si le projet n’est pas réalisable en interne chez IBM, ils le mèneraient à bien à l’extérieur. Ils démissionnent donc tous les cinq et SAPD voit le jour. Ils se mettent immédiatement à essayer de développer un logiciel destiné à remplacer l’ancienne pointeuse par un programme en temps réel au sein de Imperial Chemical Industries à Östringen. Faisant fructifier cette idée de départ, ils lancent en 1973 leur premier produit commercial sur le marché, SAP R/98, principalement axé sur la comptabilité et le payroll.

Si l’idée semble aujourd’hui très simple, leur vision semblait alors révolutionnaire. À l’époque, personne ne développait de logiciel standard pour le traitement des données en temps réel. Après deux ans et demi d’activité, leur entreprise compte déjà 40 clients et 25 collaborateurs. Cette idée toute simple s’est ainsi transformée en un grand succès.

1976 – 2000 : SAP se développe et passe en ligne

En 1976, l’entreprise sort une version renouvelée du logiciel qui, outre la comptabilité et le payroll, offre alors également des options de gestion des ressources et de planification de la production. Un an plus tard, le logiciel SAP fait ses premiers pas hors d’Allemagne, puisque deux entreprises autrichiennes en font l’acquisition. En 1981, une version mise à jour est lancée ; l’entreprise la présente pour la première fois lors d’un grand salon IT. Le logiciel gagne en stabilité et suite à une modification législative en 1986 rendant obligatoires l’archivage d’une administration et le dépôt de certaines pièces, une croissance considérable est observée dans les ventes du logiciel. Cette même année, l’équipe entame le développement d’une nouvelle version du logiciel. En 1988, l’entreprise entre en bourse en Allemagne, permettant ainsi à chacun d’être détenteur d’une petite parcelle de SAP AG.

En 1991, l’équipe présente un nouveau projet au CeBIT de Hanovre. Articulé autour d’un concept client-serveur, d’une interface conviviale, de bases de données relationnelles et d’un support pour plusieurs serveurs, le projet ambitionne de conquérir un nouveau marché : celui des PME. En 1992, le lancement de ce logiciel marque le début d’une nouvelle période de croissance pour l’entreprise. En 1996, ils entament une collaboration avec Microsoft afin de pouvoir également proposer des services « en ligne ». À cette époque, Internet en était encore à ses balbutiements ; une telle manœuvre pouvait donc sembler risquée pour une entreprise qui n’avait pas encore épuisé tout le potentiel du marché traditionnel. Le succès « en ligne » ne se fait toutefois pas attendre. En 1999, mySAP.com compte comme utilisateurs des noms prestigieux tels que FC Bayern Munich, MLP, Hewlett-Packard, Visteon et Hoechst Marion Roussel. Cette transition précoce vers les services en ligne vaut à l’entreprise d’être leader du marché en 2000 dans le domaine des solutions e-business. Dans le même temps, l’entreprise s’étend à l’Asie avec notamment la mise en œuvre d’un support pour la langue japonaise dans leur logiciel.

2000 à nos jours : SAP passe au cloud

Lancé sous le nom de mySAP.com, le produit évolue pour devenir mySAP Technology et connaître en 2003 un nouveau temps fort avec SAP NetWeaver. Grâce à ces développements, l’entreprise est en mesure de proposer des applications d’entreprise plus rapides et plus flexibles supportant des processus d’entreprise de bout en bout, tournant ou non sous logiciel SAP. En 2004, la première version de ce logiciel est commercialisée. Elle connaît un grand succès et dès la première année, plus de 1000 clients en font l’acquisition.  

Depuis 2010, SAP rend publique sa promesse « toujours et partout »  SAP ambitionne de passer des solutions sur site à une solution entièrement basée sur le cloud. C’est en 2011 qu’a lieu la première mise en œuvre d’une version de SAP HANA. Ce logiciel permet au client d’analyser des données en une poignée de secondes. Une analyse qui auparavant aurait pris des jours voire des semaines. En 2014, SAP rachète Concur Technologies et son logiciel de gestion des voyages et dépenses basé sur le cloud. SAP débourse à cette fin 8,3 milliards de dollars, ce qui constitue son acquisition la plus chère à ce jour.

En 2014, SAP et IBM nouent un accord de collaboration pour la vente de services basés sur le cloud. En 2015, SAP y ajoute une collaboration avec HPE, pour être en mesure de livrer des solutions hybrides SAP HANNA plus stables et plus sûres. 2015 est également l’année de l’introduction officielle de S/4 HANNA, une version basée indifféremment sur site et sur cloud, permettant au client de travailler directement sur le cloud ou partiellement sur le cloud par le biais d’une version hybride.

En 2016 et 2017, les deux géants Apple et Google signent des accords de collaboration avec SAP. Ces accords établissent des conditions encore plus favorables pour la prestation de services mobiles et rendent SAP HANA désormais disponible sur la plate-forme cloud de Google. Le logiciel était déjà disponible sur Amazon AWS et Microsoft Azure - cet accord le rend désormais accessible sur les trois plus importantes plates-formes cloud publiques.

L’avenir de SAP avec S/4HANA

L’examen de l’entreprise SAP nous révèle une entité mue par l’innovation et la curiosité. Dans le passé, l’entreprise a fait preuve de la bonne dose d’audace pour investir dans des technologies émergentes pour ensuite les diffuser sur de nouveaux marchés. Avec S/4 HANA, l’entreprise ouvre une nouvelle phase qui voit l’axe se déplacer du logiciel vers la prestation de services. Cette nouvelle ère se traduira comme il se doit par de nouveaux défis à relever pour l’entreprise à l’heure où de plus en plus de fournisseurs de services spécialisés investissent le marché ERP sur cloud. Mais nous y voyons également des opportunités. En raison du riche héritage dont SAP peut se prévaloir, l’entreprise a les moyens de s’imposer une nouvelle fois comme leader innovant dans ce domaine. Avec S/4HANA, SAP envoie dans tous les cas un message clair au marché mettant le cloud à l’avant-plan (cloud first), annonçant que l’ERP sur Cloud représente l’avenir pour SAP.